L’ISTIC impliquée dans le développement d’un démonstrateur de fusée

Des étudiants de l'UFR Informatique-électronique (ISTIC), de l'UFR Sciences et propriétés de la matière (SPM) et de l'UFR Mathématiques s'associent pour concevoir et réaliser une fusée dans le cadre du projet PERSEUS du Centre national d'études spatiales (CNES)

Photo du prototype de fusée de l'université de Rennes 1
  1. L’association SATURN
  2. Le projet Mini-APTERROS
  3. Le Mini-APTERROS de l'université de Rennes 1 en quelques données
  4. Les actions prévues pour 2017-2018

L’association SATURN

Dans le courant de l’année 2016-2017 des étudiants de l’ISTIC,  de l’UFR SPM et de l’UFR Mathématiques ont créé l’association SATURN sous l’impulsion de Sylvain Pernon, coordinateur du projet PERSEUS pour l’université de Rennes 1. Cette association a pour but d’établir un cadre permettant aux étudiants de l’université de Rennes 1 de s’investir dans des projets techniques en lien avec l’aéronautique et le spatial, comme par exemple le projet mini-APTERROS (MA) du projet PERSEUS du CNES

Le projet Mini-APTERROS

Mini-APTERROS (Advanced Propulsion TEchnology for Reusable Rocket Operating System) est un projet de démonstrateur d’étage de fusée réutilisable explorant les techniques de décollage et atterrissage vertical à l’échelle du « modélisme » (masse au décollage d’environ 10 kg, utilisation de propulseurs électriques et de matériel dérivé du monde du modélisme). La mission proposée est de décoller à 1 m de hauteur, se déplacer de 3 m et atterrir en douceur, lors d’un vol libre en intérieur.
Les étudiants de SATURN se sont investis dans ce projet parallèlement à d’autres équipes au sein d’établissements comme ISAE Supaero, Centrale Lyon ou l’université d’Evry-Val d’Essonne, chaque équipe travaillant sur son propre démonstrateur avec une possible mise en commun future des travaux.
L’ISTIC et le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes ont été sollicités par l’association afin de les aider financièrement au développement du projet en plus de la participation liée à une convention spécifique signée avec le CNES. Grâce à ces financements, aux travaux menés sur le temps personnel des étudiants et à 2 stagiaires, l’année scolaire a pu se conclure sur la réalisation de la mécanique du premier prototype.

Le Mini-APTERROS de l'université de Rennes 1 en quelques données

  • Masse totale d’environ 12 kg
  • Position du centre d’inertie modulable
  • Hauteur 1 m 10 sur 30 cm de largeur (sans les pieds)
  • 4 turbines électriques Ø90 mm à commande unique d’un total de 14.8 kW dont les flux sont couplés dans une tuyère orientable
  • 18 kg de poussée maximale
  • NI MyRIO programmation sous Labview + capteur inertiel 9 axes
  • Une carte électronique de surveillance temps réel et contrôle des puissances électriques

 

Les actions prévues pour 2017-2018

Une nouvelle équipe en cours de constitution va prendre le relais pour l’année universitaire 2017-2018, afin de continuer la fabrication du véhicule (intégration électronique, câblage, ajout d’un système pneumatique de contrôle de roulis, etc) et mener une grande série d’essais dans le but de caractériser les différents composants qui constituent le démonstrateur (courbe de poussée réelle, précision et temps de réponse des actionneurs, validation de la carte de gestion de puissance, etc) pour ensuite en déterminer les lois de commande.

Toutes ces actions ont pour objectif le premier vol captif d’ici la fin de l’année scolaire 2017-2018. Croisons les doigts.