Métiers

  1. Domaines d'activité de l'électronique
  2. Débouchés et métiers de l'informatique
  3. Témoignages d'étudiants
  4. Témoignages d'anciens élèves

Domaines d'activité de l'électronique

Les activités liées à l'électronique sont extrêmement variées (voir le site de la licence électronique et celui du master électronique). Elles concernent, par exemple :
  • le bâtiment
    • licence professionelle SPH
    • master ITEA
  •  les transports
    • licence professionnelle SEA
  • les télécommunications
    • master CTS
    • master SISEA
    • master ST
  • les réseaux informatisés 
    • master ITEA
  • les nouvelles technologies, le bio-médical, etc.
 

Débouchés et métiers de l'informatique

Dans le domaine de l'informatique, les étudiants tituaires d'un master (informatique ou Miage) peuvent occuper diverses fonctions au sein de sociétés de service, de conseil ou d'ingénierie informatique, ou encore dans des départements recherche et développement de grandes entreprises publiques ou privées, chez des opérateurs de télécommunication ou dans des PME/PMI en informatique (voir le site du master informatique) :

  • ingénieur étude et développement

    • master Informatique (GL, IR, Mitic, SSI)
    • master Miage
  • architecte logiciel,chef de projet
    • master Informatique (GL, IR, Mitic, SSI)
    • master Miage
  • responsable informatique décisionnelle
    • master Miage
  • administrateur de réseaux, responsable système
    • master Informatique IR
  • responsable de  la sécurité
    • master Informatique SSI
  • chef de projet multimédia
    • master Informatique Mitic
  • etc.

Témoignages d'étudiants

Éric LE GUELLAUT, étudiant Master 1 électronique 2008-2009

J'ai choisi de m'inscrire dans le master1 Electronique et Télécommunications afin de pouvoir avoir accès au master 2 DRI. Ce Master est également la suite logique de mes précédentes études (Licence électronique).
Le master 1 ET offre aussi le choix entre plusieurs orientations, et me permettra donc de m'orienter vers une autre spécialité si je me rendais compte que je n'appréciais pas la domotique. Enfin le master 1 propose au second semestre de choisir ses UE ainsi qu'un TER, à choisir parmi plusieurs sujets, en rapports avec l'orientation désirée.
On remarque que les orientations peuvent amener tant vers un doctorat que vers la vie professionnelle.
En résumé, ce master 1 nous donne la possibilité de choisir plusieurs master 2 (DRI, SEO, Mécatronique,...) pour poursuivre soit dans la recherche, soit dans la vie active.

 Adrien LEQUEUX, étudiant Master 1 électronique 2008-2009

J'ai choisi de m'inscrire dans la formation Electronique et Télécommunications car je porte un grand intérêt aux nouvelles technologies et particulièrement à tout ce qui permet de rendre la vie et la communication plus faciles et efficaces.
Ayant quelques connaissances en informatique, j'ai trouvé cette formation particulièrement complémentaire et essentielle car la plupart des produits intègrent ou intégreront (à mon avis) une partie programmation qui se reposera sur une couche d'électronique, et d'ailleurs l'informatique elle-même n'est rien sans les composants desquels elle se sert (processeur, mémoire).
À l'avenir je souhaite être capable de créer de nouveaux produits innovants et utiles en fonction des notions qui seront essentielles (aide aux personnes âgées, respect de l'environnement, simplicité d'usage pour toucher un plus grand public), d'améliorer des solutions existantes en les mettant à jour avec les progrès technologiques, progrès des composants comme la baisse de la consommation énergétique mais aussi avec les autres sciences telles que les bio et nano-technologies.

Témoignages d'anciens élèves

Témoignage d'un ancien étudiant du master « Domotique et réseau intérieurs »

Imaginez une maison où l'éclairage et les stores communiquent pour tirer le meilleur parti de l'ensoleillement, un home sweet home  entièrement piloté par des puces électroniques et des logiciels informatiques.
C'est le genre de projet sur lequel travaille François Lemercier, jeune diplômé du master domotique et réseaux intérieurs et embauché, dans la foulée de son stage, par une PME rennaise.
«Je ne pouvais pas choisir entre l'informatique et l'électronique. Ce master m'a permis de concilier les deux. Je développe des logiciels pour piloter le chauffage à distance ou surveiller sa maison depuis son bureau par exemple. Mais je fais aussi beaucoup de veille technologique.»

Extrait d'un article paru dans le Nouvel Observateur